Accueil
Poésie d'hier / VIII - Moi, ferai-je une chanson nouvelle
Poésie d'hier / VIII - Moi, ferai-je une chanson nouvelle
Poésie d'hier / VIII - Moi, ferai-je une chanson nouvelle

VIII - Moi, ferai-je une chanson nouvelle
par GUILLAUME IX


VIII. - Farai chansoneta nueva Farai chansoneta nueva Ans que vent ni gel ni plueva; Ma dona m'assai' e'm prueva, Quossi de qual guiza l'am; E ja per plag que m'en mueva No 'm solvera de son liam. Qu'ans mi rent a lieys e'm liure, Qu'en sa carta 'm pot escriuvre. E no m'en tengatz per yure S'iev ma bonà dompna am, Quar senes lieys non puesc viure, Tant ai pres de s'amor gran fam. Que plus ez blanca qu'evori, Per qu'ieu autra non azori. S'm breu non ai ajutori, Cum ma bona dompna m'am, Morrai, pel cap sanh Gregori, Si no'm bayz' en cambr' o sotz ram. Qual pro y auretz, dompna conja, Si vostr' amors mi desloja? Par queu vulhatz metre monja. E sapchatz, quar tan vos am, Tem que la dolors me ponja, Si no'm faitz dreg dels tortz qu'ie'us clam. Qual pro y auretz, s'ieu m'enclostre E no'm retenetz per vostre? Totz lo joys del mon es nostre, Dompna, s'ambuy nos amam. Lay al mieu amic Dauvostre Dic e man que chan e no bram. Per aquesta fri e tremble, Quar de tan bon' amor l'am; Qu'anc no cug qu'en nasques semble En semblan del gran linh Adam. VIII. - Moi, ferai-je une chanson nouvelle Moi, ferai-je une chanson nouvelle Avant qu'il vente, pleuve ou gèle; Ma femme me prouve. Elle m'est fidèle. Mais me remue: je suis son chien Que ne soient pas mes maux querelles Je ne veux pas perdre son lien. Je me rends, me livrez pensées, Qu'elle ait ma charte en français. Qu'on ne me tient pas d'insensé, Sans ma bonne femme, parce que je l'aime, Je ne vis nulles lois confessées Car c'est l'amour et je l'ai faim. Elle est plus blanche que l'ivoire: Je n'adore nulle qu'elle: à la voir! Je n'obtiens pas son aide chaque soir, Car je n'ai pas vu qu'elle m'aimait. Mais sous la main de saint Grégoire, Je mors, par celle, sous sa ramée. Qu'y gagnez-vous ma dame qui donne? Vous m'éloignez de quelle chatte bonne! Sans queue, voulez vous faire ma nonne? Que vous sachiez que l'âme a crainte De la mort des torts, lorsqu'on rogne, J'élève envers, vous êtes ma plainte. Qu'y gagnez-vous au monastère? Je fais avec l'amour la guerre, Notre joie vient sur toute cette terre, L'amour nous ouvre quels palais! Si nous aimons, l’ami doit faire Chanter, mais ne pas les hurler. Pour mon amour toujours, je tremble, Je ne crois pas que ma belle femme Soit-elle issue d'Eva qui semble La ligne de notre sire Adam.

http://www.er.uqam.ca/nobel/m310014/GVIII.htm La traduction poétique en français d'Alexander Kiriyatskiy

Poème posté le 17/11/15 par Rickways


 Poète
GUILLAUME IX



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.