Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

A une dévote
par Opus


Marquise, de la passion ici nommée Qui faites grand bruit, soutenez la renommée, Pour vos vastes bontés, pour votre clair ramage Que viennent sans fard dévotions et hommage. Ardente dans vos émois, jamais timorée (D’une âme noble jamais don n’est ignoré) En vos plis et brocarts à l’étoffe soyeuse, Marquise, à votre vertu aimante et joyeuse Je rends grâce, onc à triste raison ramenée D’être toujours généreuse (un peu surmenée). Quand fureurs et vacarmes font loi en ce monde Semant indifférence, haine et crime immonde Votre cœur seul, en votre chair apitoyée Est dans le tumulte vain une anse choyée. La volupté seule et l’amour, et la joie pure Sont à votre âme nobles atours et guipure. Quand sabre et goupillon s’allient pour les malheurs Des peuples égarés en des vallées de pleurs Vous préférez, Marquise, d’autres ustensiles Manier à vos desseins secrets, moins futiles. En des cryptes secrètes vous clamez l’espoir De nouveaux lendemains et de quelque grand soir Quand l’aube vous retient encore à l'ouvrage Et salue rougeoyante une fougue sauvage, Quand s’accomplit sans fin l‘heureuse passion Qui vous porte, Marquise, en votre ascension. Des gueux, des sans titre, que les destins flétrissent Silencieux face aux meutes accusatrices Ceux qui sont sans visage et qui vont sans avoir Ceux sur qui on crache sans chercher à savoir Tous les damnés qu’une pauvre terre inféconde Jette sur les routes et que nul ne seconde Marquise, de ce flot incessant de douleur Et d’affront que dire sauf un lit de couleur Une pincée de déraison, une bohème Fantaisie, un rêve pourpre, à peine un poème.



Poème posté le 12/02/24 par Opus


 Poète
Opus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.