Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

Balle Perdue
par Sebastien


Parmi les champs de fleurs, quelques guépards s'agitent, Le chasseur, qui comme le poète, n'a que Son œil comme oracle, lorgne l'animal, vite ! En une seconde, tout est fini, le sang coule. Les crocs du bestiau ont tranché la tête du Chasseur ! C'est une scène satanique, atroce ! Qui ferait trembler tout Dieu à un moment dû, Mais d'où est venu cet amour fou et féroce ? Le guépard repart s'abreuver parmi les siens, Le sang est nettoyé par les courants marins, La vie ferme son cycle, la Terre bleue bouge. Et la balle tirée par le chasseur est au chaud Dans les dahlias, et le reste des balles, rouges, S'étendent sur l'herbe, comme la sauce d'un nacho.



Poème posté le 13/03/24 par Rimbaudelaire


 Poète
Sebastien



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.