Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Lamentations du poète déprimé
Poésie libre / Lamentations du poète déprimé
Poésie libre / Lamentations du poète déprimé

Lamentations du poète déprimé
par Louis


Par la vitre sale, mélancolie d’hiver, Un soleil livide traverse le ciel gris Griffé des zébrures noires des branches d’arbres. Dans les feuilles mortes les enfants jouent sans bruit. Parmi les champs stériles les vieux livres répandus Attendent d’être ensevelis. Par quels mots conjurer ce désenchantement ? Quel est donc le starter du moteur des poètes : Amour, enfance, mort, la compassion chafouine ? Le grand ordinaire maintes fois ressassé. L’idée d’être en retard au cocktail, pince fesse Les verres sont déjà vides, les poivrots enfumés Répandent leurs sermons et crédos englués, Zélateurs rétrogrades patelins. Même cette lumière triste, c’était le soleil noir de Nerval Les craquelures folles, le délire d’Antonin Artaud, Et ce miroir mallarméen qui est encore à nettoyer. Tout a déjà été dit maintes fois. Pourtant, vois, au delà du fleuve ‘pleurnichard’ L’aube dévoile la lumière cachée Suintant d’une faible flamme dans du verre.

ironie

Poème posté le 03/12/10


 Poète
Louis



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.