Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

Confidences
par Sym


Souvent, l'arbre frémit de tout ce qu'il entend Et ses feuilles troublées se meuvent puis se posent, On croirait que le vent de sa paume l'effleure, Caresse sa tignasse et tapote son front. Il ne répond jamais aux cris, chuchotements Qu'il écoute sans bruit comme s'ouvre une rose Et muet, il enferme en son âme les pleurs, Les espoirs pour toujours imprimés sur son tronc. Un arbre se révèle ainsi donc une malle Où s'endorment des mots, des rêves à foison, Y meurent des soupirs, confidences qui tissent Entre lui, ses amis des liens ténus cachés. Parfois, quand son destin d'essentiel végétal Le réduit en tiroirs de meubles de maison, S'y glissent sans souci des trésors, secrets lisses, Prolongements discrets de souffles confessés.



Poème posté le 03/04/24 par Sym


 Poète
Sym



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.