Accueil

Cela
par Marieange


Cela s’entend, comme une sentence, Encor ému, s’étend à distance, L’élan déferlant, de sa prestance, Attirant présent, de l’existence. A peine un geste, une maladresse, Le voile de l’ivresse, s’abaisse, En cet instant, où il la délaisse, Cela laisse, comme une détresse. Cela s’entête, comme un destin, Epanchement, de ce cœur lointain, Laconique, quatrain incertain, Accueille son chagrin clandestin. Ah ! j’en rage, de ce dérapage, L’orage s’engage, se propage, Ecueil d’un persifflage, une rage, Cela ravage comme un outrage.

<br />
Le 23/07/2007<br />


Poème posté le 16/07/08


 Poète
Marieange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.