Accueil
              
         

Signaler un contenu inaproprié.

Imaginaire
par Colline


Au coeur des nénuphars, S'obstine le flou Docile sans lueur. Le sentier est frais. Une genisse au loin, Broute le calme À peine gâté Par la mélopée Des passereaux. Pas un mot... Chemin de prunelliers farouches Où la candeur s'ébroue Invisibles, les fourmis Valsent dans une aura de lumière. L'innocence se délecte Bleu et âcre De la douceur des prunelles. Le ciel n'est qu'un reflet Toujours à peindre Un écho Toujours à accueillir Un bonheur Toujours à fêter.



Poème posté le 25/05/24 par Colline


 Poète
Colline



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.