Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / DECES / Au-delà de l'aube

              
Thème du mois / Tous les thèmes / DECES / Au-delà de l'aube

         
Thème du mois / Tous les thèmes / DECES / Au-delà de l'aube


Signaler un contenu inaproprié.

Au-delà de l'aube
par Nader Haddad


Papa, dès l’aube claire, où le ciel se déplie, J'entendrai ta voix, ton pas, dans l'éther qui m'unit. Je suivrai la rivière, je suivrai les étoiles, Ton amour me guide, dans ce royaume sans voile. Je flotterai légère, bercée par tes vers, Dans un monde éthéré, au-delà de l'univers, Connue et reconnue par ton souffle créateur, Je brille parmi les anges, sans peur et sans heur. Je verrai les reflets de ta gloire du soir, Je sentirai près de moi ton esprit dans le noir, Et quand tu songeras, près de l'eau qui murmure, Je serai la brise qui caresse la verdure. Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté, Dans ce jardin de lumière où tu m'as tant chantée, Quand les cloches tinteront dans le vent du soir, Écoute bien, mon père, c'est moi, ton espoir.

En tant qu'auteur de ce poème, je cherchais à explorer et à étendre le dialogue poétique entre Victor Hugo et sa fille bien-aimée, Léopoldine, telle qu'elle est envisagée dans son œuvre "Demain, dès l'aube". Mon objectif était de capturer l'essence de leur relation éternelle, transcendant même la mort. L'utilisation des images naturelles et célestes sert à renforcer la présence continue de Léopoldine dans le cosmos de son père, où chaque élément de la nature devient une extension de sa voix et de son amour.
Le poème est structuré comme une réponse directe à l'appel lancé par Hugo dans son œuvre originale. En réitérant et en répondant à ses thèmes et motifs, je tente de créer un espace où le dialogue peut se poursuivre au-delà des limites de la vie et de la mort, montrant que le lien entre eux reste inaltérable et sacré. Cette œuvre est une célébration de l'amour parental et de la puissance de la poésie pour briser les frontières du temps et de l'espace, affirmant que l'amour, tout comme l'art, ne connaît aucune fin.


Poème posté le 12/06/24 par Nader Haddad


 Poète
Nader Haddad



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.