Accueil
Poésie d'hier / Le violon brisé
Poésie d'hier / Le violon brisé
Poésie d'hier / Le violon brisé

Le violon brisé
par Emile NELLIGAN


Aux soupirs de l'archet béni Il s'est brisé, plein de tristesse, Le soir que vous jouiez, comtesse, Un thème de Paganini. Comme tout choit avec prestesse! J'avais un amour infini, Ce soir que vous jouiez, comtesse, Un thème de Paganini. L'instrument dort sous l'étroitesse De son étui de bois verni, Depuis le soir où, blonde hôtesse Vous jouâtes Paganini. Mon cœur repose avec tristesse Au trou de notre amour fini, Il s'est brisé le soir, comtesse, Que vous jouiez Paganini.

In Émile Nelligan et son œuvre - Les Pieds sur les Chenets

Poème posté le 02/07/17 par Aurorefloreale


 Poète
Emile NELLIGAN



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.