Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie d'hier / Die Affen - Les singes
Poésie d'hier / Die Affen - Les singes
Poésie d'hier / Die Affen - Les singes

Die Affen - Les singes
par Wilhelm BUSCH
Highslide JS
par Oxalys

Affenfries - Frise aux singes par Franz MARC
Illustration proposée par Oxalys


Der Bauer sprach zu seinem Jungen: "Heut in der Stadt, da wirst du gaffen, Wir fahren hin und sehn die Affen. Es ist gelungen Und um sich schiefzulachen, Was die für Streiche machen Und für Gesichter, Wie rechte Bösewichter, Sie krauen sich, Sie zausen sich, Sie hauen sich, Sie lausen sich, Beschnuppern dies, beknuppern das, Und keiner gönnt dem andern was, Und essen tun sie mit der Hand, Und alles tun sie mit Verstand, Und jeder stiehlt als wie ein Rabe. Pass auf, das siehst du heute." "O Vater", rief der Knabe, "Sind Affen denn auch Leute?" Der Vater sprach: "Nun ja, Nicht ganz, doch so beinah." *** Les singes Le paysan dit à son garçon : “Aujourd’hui à la ville tu vas t’émerveiller, Pour voir les singes nous voulons y aller. Et ce ne fut pas vain : Ils en rigolèrent bien, Ils les virent faire les malins, Et avec quelles figures De spectres de mauvais augure, Bons à se gratouiller, Bons à s’ébouriffer Bons à se batailler Bons à s’épouiller, Ils reniflent par-ci, ils mordillent par-là, Sans accorder à l’autre le moindre faux pas. Et ils mangent avec les doigts, Et tout ce qu’ils font, ils le font de plein droit, Et ils sont voleurs comme des pies. Attention à ce que tu vas voir aujourd’hui “ “O père”, s’écria le garçon, Est-ce que ces singes sont comme les hommes ?” Le père répondit alors “Oui, en somme, Pas tout à fait, mais c’est tout comme”

Recueil “Zu guter Letzt” (Pour la bonne fin) 1904

Traduction avec rimes par Oxalys - 2013



Poème posté le 23/07/19 par Oxalys



.