Accueil
Poésie d'hier / Ténèbres
Poésie d'hier / Ténèbres
Poésie d'hier / Ténèbres

Ténèbres
par Emile NELLIGAN


par Ninon


La tristesse a jeté sur mon cœur ses longs voiles Et les croassements de ses corbeaux latents ; Et je rêve toujours au vaisseau des vingt ans, Depuis qu'il a sombré dans la mer des Étoiles. Oh ! quand pourrais-je encor comme des crucifix Étreindre entre mes doigts les chères paix anciennes, Dont je n'entends jamais les voix musiciennes Monter dans tout le trouble où je geins, où je vis ? Et je voudrais rêver longuement, l'âme entière, Sous les cyprès de mort, au coin du cimetière Où gît ma belle enfance au glacial tombeau. Mais je ne pourrai plus ; je sens des bras funèbres M'asservir au Réel, dont le fumeux flambeau Embrase au fond des Nuits mes bizarres Ténèbres !







Nelligan, Émile, 1879-1941
Poésies complètes
Dépôt légal : © 2002 Éditions TYPO
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
ISBN 2-89295-149-6


Poème posté le 31/12/20 par Claudel


Informations mp3 : Sur un extrait d'Adagio de : Secret Garden ( Rolf Lovland )

 Poète
Emile NELLIGAN



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Ninon



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.