Accueil
Poésie d'hier / Sonnet CXVII (bilingue)
              
Poésie d'hier / Sonnet CXVII (bilingue)
         
Poésie d'hier / Sonnet CXVII (bilingue)

Sonnet CXVII (bilingue)
par Laurent DE MEDICIS


Sonnet improvisé composé près d'un rocher dans un bois Jadis je fus un malheureux amant ; aujourd'hui pour le charme de deux beaux yeux, par une nymphe parmi de verts arbrisseaux, d'amant en dur rocher je fus changé. Si par ici passe quelque noble cœur, que mon exemple le rende plus sage ; que ses yeux à la raison ne soient pas rebelles, car les rets sont tendus en tout lieu. Bien que rude pierre, il me reste encore assez de pitié que je puisse autrui avertir et le rendre sage de par le péril encouru. Que, les yeux et la tête inclinés, passe ici qui fut comme moi jadis, car en ces lieux Amour est encore dieu. [center]$$$$$[/center] Sonetto fatto ex tempore, ad saxum in lucu repertum Già fui misero amate, ora transformato per la vaghezza di due occhi belli da una ninfa, tra verdi arbuscelli, di amante un duro sasso diventato. Se qualche gentil cor quinci è passato, per essemplo di me sia piũ saggio elli ; né faccia gli occhi alla ragion ribelli, perché son tesi i lacci in ogni lato. Benché rigida pietra, ancor mi resta tanta piéta, cha ammonir posso,altrui e farlo saggio col pericol moi. Cauto con gli occhi bassi e con la testa passi di chi è come già fui, ché ancora in questi luoghi Amore è dio.

Canzoniere - Ed. : Imprimerie nationale Editions (2000)
Traduction : Christian Bec


Poème posté le 10/02/22 par Jim



.