Accueil
Poésie libre / Abrutissement
Poésie libre / Abrutissement
Poésie libre / Abrutissement

Abrutissement
par Jim


Quand on voit le matin morne et blanc de l’hiver Déjà joindre à la nuit la patience de l’homme Médaille de son temps n’exposant que l’avers La conscience se fige et plonge dans le somme Ô mes chats Mes chats chauds si soyeux doux et beaux Combien j’envie votre insouciance à vivre hors l’heure A n’être qu’en présent libérés des fardeaux Du savoir de savoir s’immerger dans le leurre Tout est faux Fanfaron bref avide de masques De discours aussi creux que le soleil est vide Hermès aux pieds pesants ayant perdu ses basques Magicien controuvé par sa propre illusion Claperas-tu longtemps ton spectacle ce bide De ta mort vive satisfait sous perfusion.



Poème posté le 01/02/12


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.