Accueil
Poésie d'hier / Ballade de la génération artificielle
           
Poésie d'hier / Ballade de la génération artificielle
       
Poésie d'hier / Ballade de la génération artificielle

Ballade de la génération artificielle
par Laurent TAILHADE


par Jim


Wagner, chimiste qu'exténue Le grimoire du nécromant, Distille, au fond de sa cornue, La salamandre et l'excrément, Et le crapaud que, doctement, Assaisonne la verte oseille, Pour que soit clos, en un moment, L'homoncule dans la bouteille. Catarrheux, il étreint la Nue. Fi de la Belle-au-Bois-Dormant ! Fi de la galloyse charnue, Du mignon et de la jument ! Gautâma ! Le renoncement Absolu que Ton Doigt conseille Préside à cet accouchement : L'homoncule dans la bouteille. Plus de vérole saugrenue ! Plus d'argent-vif ou d'orpiment ! Hélène, avec sa beauté nue, Intoxique le jeune Amant. … vous donc tout simplement, Au coin du feu, sous une treille : Puis décantez modestement L'homoncule dans la bouteille. ENVOI Fleur des gitons, Prince Charmant, Nonpareille est cette merveille Offerte à votre étonnement : L'homoncule dans une bouteille.

Méphistophélès – Un homme ! Et quel couple amoureux avez-vous donc enfermé dans la cheminée ?
Wagner – Dieu me garde ! L'ancienne mode d'engendrer, nous l'avons reconnue pour une véritable plaisanterie. - … Nous tentons d'expérimenter judicieusement ce qu'on appelait les forces de la Nature ; et ce qu'elle produisait jadis organisé, nous autres, nous le faisons cristalliser. (Goethe, Le Second Faust)

- Au pays du mufle (1891) - Ed.: Orphée, La Différence


Poème posté le 22/09/22 par Jim



 Poète
Laurent TAILHADE



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.