Accueil
Poésie d'hier / Sur un poète mort
              
Poésie d'hier / Sur un poète mort
         
Poésie d'hier / Sur un poète mort

Signaler un contenu inaproprié.

Sur un poète mort
par Antonin ARTAUD


Son âme de poète hélas était partie Dans les sons musicaux et gothiques d’un soir Et merveilleusement parmi les haubans noirs Le soleil inclinait sa carène jaunie. Alors j’étais venu dans ma mélancolie De cet homme divin voir la dépouille et voir La Beauté où se forme ainsi qu’un reposoir La Sublime Pensée éclatante et fleurie. Les orgues de la mer faisaient un bruit de foule, Les cordages râlaient avec un bruit de houle Parmi les flammes d’or des cierges qui pleuraient. Et des voix s’élevaient du velours et de l’or Du grand vaisseau que des processions décoraient Aux sons très doux soufflant aux flûtes de la mort.



Poème posté le 15/09/23 par Rickways


 Poète
Antonin ARTAUD



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.