Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Avril... la première rencontre
Poésie libre / Avril... la première rencontre
Poésie libre / Avril... la première rencontre

Avril... la première rencontre
par Ann

Highslide JS
par Ange


par Ann


… Avril. Soleil de plomb. Lyon … Ville de notre rencontre. En son temps, je l’ai écrit, je l’ai crié : mon impatience, mon bonheur de nous connaître. Epuisée, dans l’attente où Internet m’avait plongée. Il y a un an, un tantinet plus. Tout droit. Là-bas, rue Gambetta. Au carrefour, mon amour, deux heures que je battais le pavé, tu ne pouvais pas me rater : robe livrée au vent, rien en dessous. Au feu rouge, feu aux joues. Cheveux en bataille… Et pourtant… Confusion des mots ! Bel endroit, ma Foi que ce Parking, Eden où poussent les caddys ! Premier rendez-vous. Et Retrouvailles… … En vrai de vrai ! Ton regard ! Tu es en retard ! Enfin tu es là- Chambardement et chaste baiser de deux vieux enfants assoiffés de vices… âmes complices De chaos… … En quiproquos, on rit de tout de rien, on est bien Trop tôt Pour se toucher Se frôler Et pourtant On savait tout l’un de l’autre Ou presque depuis des mois… Qu’au bout du fil Soirées coquines Prête-moi ta plume… … Prête-moi ta main Pour écrire tendresse Paresse au lit caresses Quand dehors A minuit tout dort Et Lazzi … Malgré nos soucis On se connaissait donc ? Bien sûr ! Un mot Une photo …. Et bientôt La journée s’étire… sur les pentes de Fourvière Tes bras m’attirent… J’étais restée deux pas derrière, le souffle coupé… … les mollets brisés A Gerland Allongée sur un banc, J’hésite, tu refuses. En canaille promise, mes doigts musent sous ta chemise. Emue, Je ne fus pas déçue Improbable union de deux êtres en confusion… On aura traversé en un été, unis par la poésie plusieurs vies… De l’abîme à l’Euphorie… A la Folie, qui dehors badinent, Infatigables amants, Au jour la nuit , nous avons vécu… Sur les routes ….En août A l’hiver ….Chez ta mère … Pire encore ! Coquin de sort ! Je m’insurgeai … Plutôt la potence, qu’une famille ! Comme pénitence : deux chiens, une fille… Sous notre toit. Mais sans toi, l’enfer ne serait pas drôle. Je ne suis pas si folle. J’ai choisi. Et si je ne meure pas dans tes bras, c’est qu’au Paradis déjà tu m’attendras. On se rencontrera, Un lundi d’avril à Lyon, Sous un soleil de plomb Ça va de soi ! Comme si c’était la première fois…

On me demandait encore récemment pourquoi je restais aussi fidèle aux poètes.net.<br />
Avec ses hauts et ses bas, j'aurais pu, j'aurais du peut-être le quitter mais je reste<br />
c'est dans mon caractère de ne pas céder aussi facilement la place<br />
il y a aussi des amitiés réelles qui gomment avec bonheur les anicroches<br />
Et je dois aux poètes la meilleure de mes rencontres et je ne puis l'oublier


Poème posté le 17/07/12



 Poète ,
 Interprète
Ann



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





 Illustrateur
Ange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.