Accueil
Poésie libre / Mi poète et mon cul
Poésie libre / Mi poète et mon cul
Poésie libre / Mi poète et mon cul

Mi poète et mon cul
par Athor


La danse des sirènes, est réglée sur minuit. J’ai troqué mon réveil, contre un air arlequin. Des matins en tignasses et le chat qui s’ennuie. Quelques roses quand même et le vers* à la main. Dans ma cave, je crie, des chants de Martinique. Des voyages engloutis, aux effluves salins. je suis là, mon coco ! Implorant des tropiques. Barricadé dans l’os, un vieux pull marin. Je connais quelques routes et des voix* maritimes. Des escales sans îles où le temps ne vient pas. Quelques boys en lady où des ventres s’arriment. Dans un claque asiatique, à leur sexe bomba. J’ai tangué des dérives où la mer était Corse. Échangé mon whisky contre un blues africain. L’aube embrumée de leurres où le triste s’amorce. Dans des ports anonymes où prient des assassins. J’ai gueulé comme font, tous les cons d’Amérique. Vive nous, et les femmes, Viva la libertad. Dans mon dos, pleure encor, un mataf hystérique. Un indien bretonnant, une plume de moi. On m’a dit que Ferré musiquait d’encensoirs. Que Brassens et que Brel éventaient du bidon. Que Verlaine et Rimbaud, mitonnaient de l’oignon. Que Baud’laire, urinait, sur d’illustres trottoirs. Jusque là, j’ai tout bon, j’ai la rime et le style. On dirait du Wagner, emprunté à Cubas. Par dessus les chansons métalliques où défilent. Des millions de badauds, tricotant ma rumba. J’ai le vers migrateur, mi-poète si tu veux. Les yeux clos, je connais ! je l’ai bu mon histoire ! Enivré d’un dimanche et la rime en croco. Plein d’amour à ranger, tout au fond d’un tiroir. *Bon orthographe



Poème posté le 11/08/12


 Poète
Athor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.