Accueil
Poésie d'hier / Cyrthée la danseuse
              
Poésie d'hier / Cyrthée la danseuse
         
Poésie d'hier / Cyrthée la danseuse

Signaler un contenu inaproprié.

Cyrthée la danseuse
par Jules CANONGE


--- DESSIN PAR M. C. DOUSSAULT --- Elle savait donner un tel charme à ses danses Qu'avec ravissement l'œil suivait leurs cadences, Soit que le tympanum agité bruyamment De ses pas onduleux, rhythmât le mouvement, Soit lorsque, entrechoquant le cuivre des cymbales, Elle imitait le cri des stridentes cigales Et rapide tournait, semblable aux papillons Qui promènent dans l'air de brillants tourbillons. Fléchissant sous le poids d'une sombre pensée, Elle penchait le front comme une fleur blessée ; L'éclair des passions enflammait son regard ; On la voyait bondir, s'élancer au hasard, Comme, dans les fureurs dont Vénus la transporte, Aux champs Thessaliens la cavale s'emporte. Folâtre ou languissante, à ses charmes vainqueurs Elle enchaînait toujours les esprits et les cœurs; Son pas les enlaçait doux, fort comme ces mailles Où la reine de Gnide et le dieu des batailles Par des nœuds si puissants se sentirent serrer, Que leur divinité ne put les délivrer. Vestale ou courtisane, affranchie ou matrone, Toute femme lançait à ses pieds la couronne ; Les chevaliers ravis lui jetaient leurs anneaux; Les licteurs devant elle inclinaient leurs faisceaux, Et le divin César, si calme dans sa gloire, Tressaillait éperdu sur son trône d'ivoire!

Varia

Poème posté le 26/09/23 par Rickways


 Poète
Jules CANONGE



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.