Accueil
Poésie d'hier / La sextine d'ongle et oncle
              
Poésie d'hier / La sextine d'ongle et oncle
         
Poésie d'hier / La sextine d'ongle et oncle

Signaler un contenu inaproprié.

La sextine d'ongle et oncle
par Arnaut DANIEL


Lo ferm voler qu’el cor m’intra no-m pot ges bècs escoissendre ni ongla de lauzangier qui pert per mal dir s’arma e car non l’aus batr’ab ram ni ab verga sivals a fra lai on non aurai oncle jauzirai joi en vergier o dinz cambra Quan mi soven de la cambra on a mon dan sai que nuills hom non intra anz me son tuich plus que fraire ni oncle non ai membre no-m fremisca neis l’ongla aissi uom fai l’enfas denant la verga tal paor ai no-l sia trop de l’arma Del cors li fos non de l’arma e cossentis m’a celat dinz sa cambra que plus mi nafra-l cor que colps de verga car lo sieus sers lai on ill es non intra totz temps serai ab lieis cum carns et ongla e non creirai chastic d’amic ni d’oncle Anc la seror de mon oncle non amei plus ni tant per aquest’arma c’aitant vezis com es lo detz de l’ongla s’a liei plagués volgr’esser de sa cambra de mi pot far l’amors qu’inz el cor m’intra miells a son vol qu’om fortz de frévol verga Pois flori la seca verga ni d’En Adam mogron nebot ni oncle tant fin’amors com cela qu’el cor m’intra non cuig fos anc en cors ni eis en arma on qu’ill estei fors en platz o dins cambra mos cors no-is part de lieis tant com ten l’ongla C’aissi s’enpren e s’en ongla mos cors en lei com l’escorss’ en la verga q’ill m’es de joi tors e palaitz e cambra e non am tant fraire paren ni oncle q’en paradis n’aura doble joi m’arma si ja null hom per ben amar lai intra Tornada Arnautz tramet sa chansson d’ongl’e d’oncle agrat de lieis que de sa verg’a a l’arma son Desirat cui pretz en cambra intra Traduction de Jacques Roubaud : La ferme volonté qui au cœur m’entre ne peut ni langue la briser ni ongle de médisant qui perd à mal dire son âme n’osant le battre de rameau ni de verge sinon en fraude là où je n’ai nul oncle je jouirai de ma joie en verger ou chambre je me souviens de la chambre où pour mon mal je sais que nul homme n’entre mais tous me sont pires que frère ou qu’oncle tremblent tous mes membres jusqu’à l’ongle ainsi que fait l’enfant devant la verge tant j’ai peur de n’être assez sien dans mon âme Ah que je sois sien dans le corps non dans l’âme et qu’elle m’accueille en secret dans sa chambre plus me blesse le cœur que coup de verge d’être son serf qui là où elle est n’entre toujours je serai près d’elle comme chair et ongle n’écoutant aucun reproche d’ami ni oncle Jamais la sœur de mon oncle je n’aimerai tant ou plus par mon âme aussi proche qu’est le doigt de l’ongle s’il lui plaisait je voudrais être da sa chambre il peut faire de moi l’amour qui en mon cœur entre a mon gré comme homme un fort de faible verge Depuis qu’a fleuri le sèche verge que du seigneur Adam sont nés neveu et oncle un amour qui comme celui qui dans mon cœur entre je ne crois qu’il a été en corps ni âme où qu’elle soit sur la pace ou dans la chambre mon cœur sera moins loin que l’épaisseur d’un ongle Qu’ainsi s’enracine devienne ongle mon cœur en elle comme écorce en la verge elle m’est de joie tour et palais et chambre je n’aime tant frère parent ni oncle en paradis aura double joie mon âme si jamais homme, d’avoir aimé y entre Tornada Arnaut envoie sa chanson d’ongle et d’oncle Pour plaire à celle qui de sa verge à l’âme Son Désiré son prix entre sa chambre.



Poème posté le 28/10/23 par Rickways


 Poète
Arnaut DANIEL



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.