Accueil FORUM Inscription/connexion

La Vampire
par Francois Ville


Belle immortelle affublée de dentelles Tellement irréelle et sensuelle La frêle créature à l'air céleste Semble pure dans chacun de ses gestes Prestance élégance beauté inouïe Les joues rougies par le froid de la nuit L'appétit ronge et aiguise ses sens Le monstre songe à quêter sa pitance Elle danse et longe les vieilles rues Tout en silence les crocs mis à nu Vénus venue d'une époque lointaine Muse absolue des craintes souterraines Souveraine au Royaume des ténèbres Croque-mitaine à la splendeur funèbre Elle célèbre le sang des impies Présent en l'honneur des mauvais génies Le fruit du mal flaire une proie de choix Première victime en ce triste endroit Hors-la-loi assassin de bas-étage Petits braquages et vols à l'étalage Sans ambages s'engage le tragique Débute le traque où le temps s'étrique Jeu inique dont la nymphe s'amuse Nonobstant des ruses le pleutre s'use Soudain fuse avide la prédatrice Elle l'attrape et l'étripe quel vice! Glissent les canines dents dans la chaire Elle suce du truand les mystères Ephémère immersion instant intime Dans le subconscient du pusillanime Abîme de douleur et de plaisir Rassasiée la Vampire se retire



Poème posté le 01/09/04


 Poète
Francois Ville



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.