Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / AVENIR / Il changera d'avis le petit...

Thème du mois / Tous les thèmes / AVENIR / Il changera d'avis le petit...

Thème du mois / Tous les thèmes / AVENIR / Il changera d'avis le petit...

Il changera d'avis le petit...
par Into the wild


Il changera d’avis le petit, L’inconscient n’est plus quand la fumée prend sa place, L’emmerdeur arrêteras ces conneries, L’amour peu à peu se lasse, Et me fuit tranquillement, Je n’ai rien demandé moi, c’est pas moi, c’est mon ‘oiselle qui m’as laissé, Sans un mot, sans émois, Les bagages dans la main et l’esprit fuyant mon chemin, Que les femmes me pardonnent de n’être fait pour elles, De n’être qu’un homme, qu’un pantin, De rêver toute la journée les yeux dans le ciel, De penser à toi quand je devrais penser à elles, J’observe tranquillement les compliqués, Ils se tiennent là, comme des cons, Parlant d’eux et de voyages, Parlant de leurs vies passée, Avec ce que j’entend je nourrirait des chansons, L’enfant se tient là, il ne dit rien il est sage, Mes yeux trempés par l’amertume, Il ne le sait pas encore mais la vie le malmènera, Chut, ne lui disons pas, faisons comme les autres et prenons le pour un con, L’innocence n’est plus quand il s’élance, Dans notre chère douce France, Mon envie de fuir, Fuir l’endroit d’où je ne peux partir, L’avenir m’autoriseras t-il à changer la face de la poésie, Jouer avec les mots sans réel goût pour la vie, Demain sera, quand le petit se réveilleras, L’odeur de l’encre enivre ma plume, Une tasse dans une main quand l’autre fume, Je pense encore à toi même si l’on ne se connais pas, Elle est partie la putain, Partie pour un autre destin, Faut-il que je devienne putain à mon tour, Pour la retrouver au hasard de mes détours, Elle l’as balancé, elle l’as jeté, Ce qui restait en moi de fierté, Malgré ça ma plume et mon cahier t’aime car tu nourris mes idées, Petit homme à la crèche, Endort toi tout les jours, Petit homme à la crèche, Apprend à connaître l’amour, Maman ne t’en voudra pas, De partir avec la fille qui habite là-bas, Mais ne fait pas l’erreur de croire petit homme, De croire que tout t’ais dû, Car très vite tu sauras ce que j’ai perdu, N’oublie pas d’espérer mon enfant, Le bonheur apparait le plus souvent à l’innocent, Ne laisse personne penser pour toi, Car si cela vient à arriver, tu ne te réveilleras plus, Mais tu dormiras, l’esprit enfermé dans notre prison dorée.



Poème posté le 30/03/09


 Poète
Into the wild



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.