Accueil
Poésie d'hier / Sarcasme
              
Poésie d'hier / Sarcasme
         
Poésie d'hier / Sarcasme

Signaler un contenu inaproprié.

Sarcasme
par François ABGRALL


Quand les vents de Gwalarn soufflent avec furie, Sur le dur continent, des effluves de mer, Le vieil Arré geignant, millénaire manie, Hume discrètement quelque parfum amer. Cet humble souvenir évoque la magie Des temps audacieux d’avant l’âge de fer, Où l’homme combattant sauvegardait sa vie, Ne pouvant encourir que des rigueurs d’hiver. Mais l’Arré, paternel au vent qui tonitrue, Raconte qu’ici-bas chaque chose se mue, Que des langes, parfois, se surprennent linceul, Qu’à des êtres errants, il offrit maints asiles Et que, depuis longtemps, devenus des fossiles, Ils dorment à jamais et connus de lui seul.

Luc'hed ha moged

Poème posté le 30/10/23 par Rickways



.