Accueil
Poésie d'hier / Baisers
              
Poésie d'hier / Baisers
         
Poésie d'hier / Baisers

Signaler un contenu inaproprié.

Baisers
par Rémy BELLEAU


Ma fillette, ma sœur, mon cœur, ma jalousie, Ma joye, mon soucy, mon heur, et mon malheur, De mon chaste vouloir et la perle, et la fleur, Qui porte en tes beaux yeus et ma mort et ma vie : Je languis, je me meurs, si vous n'avez envie De me donner secours par la douce faveur D'un doux baiser, confit en la céleste humeur, Qui coule en la pressant de ta bouche, m'amie. Je finiray mes jours, car j'ayme tant ces yeux, Ces roses, ces œillets, ces souris gracieux, Et sur tout vostre sein, et vostre lèvre tendre : Que si pour me guarir je ne reçoy de vous Un humide baiser sous un visage doux, Vous verrez tost réduit mon pauvre cœur en cendre.



Poème posté le 03/01/24 par Jim



.