Accueil
Poésie d'hier / Embraſſe moy, mon Cœur
              
Poésie d'hier / Embraſſe moy, mon Cœur
         
Poésie d'hier / Embraſſe moy, mon Cœur

Signaler un contenu inaproprié.

Embraſſe moy, mon Cœur
par Rémy BELLEAU


Embraſſe moy, mon Cœur, baiſe moy ie t’en prie, Preſſe moy, ſerre moy, à ce coup ie me meurs, Mais ne me laiſſe pas en ces douces chaleurs, Car c’eſt à ceſte fois que ie te pers, ma vie. Mon amy ie me meurs, & mon ame aſſouvie D’amour, de paſſions, de plaiſirs, de douceurs, S’enfuit, ſe perd, s’eſcoule, & va loger ailleurs, Car ce baiſer larron me l’a vrayment ravie. Ie paſme, mon amy, mon amy ie ſuis morte : Hé ! ne me baiſez plus, au moins en ceſte ſorte, C’eſt ta bouche, mon Cœur, qui m’avance ma mort. Oſte-la donc, m’amour, oſte-la, ie me pâme, Oſte-la, mon amy, oſte-la, ma chère ame, Oo me laiſſe mourir en ce plaiſant effort. $$$$$$$$$$ Embrasse moi, mon Cœur, baise moi je t'en prie, Presse moi, serre moi, à ce coup je me meurs, Mais ne me laisse pas en ces douces chaleurs, Car c'est à cette fois que je te perds, ma vie. Mon ami je me meurs, et mon âme assouvie D'amour, de passions, de plaisirs, de douceurs, S'enfuit, de perd, s''écoule, et va loger ailleurs, Car ce baiser larron me l'a vraiment ravie. Je pâme, mon ami, mon ami je suis morte : Hé ! Ne me baisez plus, au moins en cette sorte, C'est ta bouche, mon Cœur, qui m'avance ma mort. Ôte-la donc, m'amour, ôte-la, je me pâme, Ôte-la, mon ami, ôte-la, ma chère âme, Ou me laisse mourir en ce plaisant effort.

De la bergerie. Œuvres poétiques, t. 2, éd. Marty-Laveaux, 1878

Traduction: Jim.


Poème posté le 01/02/24 par Jim


 Poète
Rémy BELLEAU



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.