Accueil
Poésie libre / Cœur de vers
           
Poésie libre / Cœur de vers
       
Poésie libre / Cœur de vers

Cœur de vers
par Salus

Highslide JS
par Mayor


L’essence de la note et le sens comme une ode Le vertige discret d’amples ondulations Et ces décrets fendus, vestiges en haillons Qui faisaient des mots dits quelque obscure géode (Par ces maux, déphasés, d’aucuns s’en sont maudits !) Où Dalila perverse y transparaissait sainte, Et Pégase ! et Persée ! et la méduse enceinte… ? Et cent façons de faire un palais d’un taudis ; Les muses tendaient l’air de leur gaze gercée En effaçant l’enfer sous ces tauds, et leurs lais Perçaient les bois profonds, d’Attique au Bordelais ! Et si nul ne le sait, voici la fleur circée, Simple enchantée, au nom de fée ensorceleur, Les chants d’Orphée et la sirène en mer Egée, L’allégeance au langage et la magie âgée ; Voici le son qui naît du sens, tout comme un cœur !



Poème posté le 29/05/13


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.