Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / TEMPETE / La naufragée du port

Thème du mois / Tous les thèmes / TEMPETE / La naufragée du port

Thème du mois / Tous les thèmes / TEMPETE / La naufragée du port

La naufragée du port
par Automnale


Isaure cheminait sur la grève au varech, Un peu désemparée, Comme désenchantée, Transportant, sur son dos, lourd chagrin et échec, Trop-plein de tragédies Pour un cœur en survie. Le soleil, au zénith, posait ses filets d’or Sur les coques de noix, Les rochers de guingois. Et la mer, rieuse, exposait ses trésors, Ses écrins de joyaux, Ses reflets de cristaux. Au môle de beauté, au phare d’harmonie, Les êtres endeuillés Se trouvent décalés. Voûtée et poings serrés, Isaure rejoignit Un chalutier brisé, Dans la vase sculpté. Des nuages livides se firent ses complices, Et le vent de noroît, Ce roi des rabat-joie, Giflant, de ses mains tristes, les rives pain d’épices, Rendit inaccessibles Les îles bleues paisibles. Et la corne de brume, médiocre musicienne, Qui ne sait que mugir, Qui ne sait que gémir, Entonna sa complainte, récita ses antiennes Pour un marin lointain Et sa veuve de Sein. Isaure, agrippée aux balises du port, Regardait la tempête Jouer les trouble-fêtes. Isaure fusionnait avec l’âme des morts, Au bal des trépassés Sur les flots déchaînés. Automnale



Poème posté le 29/06/09


 Poète
Automnale



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.