Accueil
Poésie libre / Lendemains utopiques
Poésie libre / Lendemains utopiques
Poésie libre / Lendemains utopiques

Lendemains utopiques
par Aglae


Est-ce une anomalie de voir des antillaises en boubou de couleur dans un supermarché  ? ou une extravagance si on t'hospitalise leurs grandes présences noires auprès des opérés ?  Ne dérange-t-il vraiment ce petit vietnamien  qui réapprend à vivre à l'école du quartier ? Lui dont le teint de porcelaine dément les souvenirs endeuillés. Les hommes de l'Afrique qui t'apprirent le méchoui les grandes fêtes odorantes les as-tu oubliées ?  les routes défoncées par les marteaux piqueurs les as-tu oubliées ?  Les noirs sapés comme des ministres déambulant le soir comme au temps de seigneurs ne sont-ils pas superbes sur nos trottoirs ?  boudes-tu, dis le porto des Da Silva ou les rouleaux de printemps du chinois ?  Veux-tu que je te dise ce qui arrivera ?  ta fille s'éprendra d'un italien aimable  toi et la mama serez inséparables. Toute frontière abolie un unique jardin une unique famille Nos enfants deux par deux de l'une ou l'autre race réinventeront les nouvelles lois à voix basse



Poème posté le 07/07/13


 Poète
Aglae



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.