Accueil FORUM Inscription/connexion

Vestiges
par Postman


Dépôts des lieux à l'écart respirent l'oxyde durcissent d'autre part une lumière grise si mains hautes aux remparts s'effrite des ornières vides que l'épaisseur des murs hagards sautillent le néant sans crise en proie à l'inutilité vers l'espace qui frise



Poème posté le 31/07/09


 Poète
Postman



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.