Accueil
Poésie libre / Envie antérieure
           
Poésie libre / Envie antérieure
       
Poésie libre / Envie antérieure

Envie antérieure
par Salus

Highslide JS
par Mayor


C’est une floraison de déserts impossibles. D'un impassible horizon faux, Inspirons, fascinés, les âcretés paisibles Que la camarde exhale en balançant sa faux. La peau rêche et brûlée, une étendue olive, Où vivante, encore, et tendue, Quelque herbe agonisante autorise, en dérive, Le berger famélique et sa bête rendue. La peau se racornit en une large humeur, Pour que tout meure, encore uni Au suintement de pus, sur l’immense tumeur Qui lézarde Gaïa, hachant son flanc puni. Des anciens océans monte en vapeurs, des vases, Béantes peurs, souvenirs d’eaux, Le reste de la vie, en pleurs que tu écrases, Toi ! dont je suis, hélas, pétri des idéaux. Nécrophages fangeux phagocytant les mondes, Poux et bousiers d’aorte, actifs, Surnagent des bourbiers en cohortes immondes, Au hasard sans futur, pour des profits hâtifs. Toutes et tous, sans voir, en poussant à la tombe, Épousant l’ombre et toute croix, Nous n’imaginons pas que notre pied surplombe Cet angoissant marasme : un univers de poix ! Mais lentement… je me souviens d’un temps sans borne, D’un vaste espace au souffle clair, Et de la lumière et de l’air… Mon cœur fend, c’est un cœur d’enfant Devenu morne.



Poème posté le 17/12/13


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.