Accueil FORUM Inscription/connexion

Cave Canem
par Papillonoir


Le petit prince finit par dire Adieu, et la vie de l'un reprenant son cours, celle du Renard s'essouffla. Ganymède sans Zeus devînt Leucrocuta. Et la vie continue... Ou pas... Alors vint la haine... seul force qu'il nous reste... Cave Canem... Comme un parfum de promesse ... J'aurai ta peau contre ma peau sous mes ongles ton ego j'aurai ta peau en morceau Alors c'est un au revoir, un adieu aussi je te souhaite qu'il te comble, et que tu le vois avant moi... Avant que je ne te vois ici... Parce que moi je pense souvent à toi... Et je m'imagine beaucoup, avec plus où moins de propreté, brutalité dans toute sa beauté... La symphonie des os de ton cou... je mettrai entre mes doigts ta peau et puis ton corps je le tiendrai tout contre moi je suis plutôt doué quand je tord J'aurai d'ici peu Des taches sur les doigts les lambeaux de ta peau aux ongles de mes doigts. et je m'imagine différents moyens, il y a de l'original Au vielles recettes spontanées toujours efficaces. L'arsenic, venin hautain on ne peu plus banal Le sang dispersé d'une chienne de garce



Poème posté le 11/09/09


 Poète
Papillonoir



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.