Accueil

Oeufs
par Cedric


Par la porte ouverte jaillit une lueur, On en prends un ou deux, voire plusieurs, Que l'on dépose quelque part, Sur un bête plan de travail, Où on enlève leurs écailles, Toute la technique d'un art, La transformation solide, D'un mélange liquide, A créée une banalité, Celle de l'oeuf cuit-dur, Où une chose est sûre, De la facilité à avaler.

Pas facile de faire un texte, qui ne m'as pas vraiment inspiré

Poème posté le 20/09/09


 Poète
Cedric



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.