Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / EN RIRE / Les cyprès et la fourmi

              
Thème du mois / Tous les thèmes / EN RIRE / Les cyprès et la fourmi

         
Thème du mois / Tous les thèmes / EN RIRE / Les cyprès et la fourmi


Signaler un contenu inaproprié.

Les cyprès et la fourmi
par Berna


Une haie trentenaire protégeait le jardin Des regards indiscrets de mon belge voisin Et réciproquement. Précisons qu'elle était plantée sur mon terrain Et qu'elle prenait ses aises chez notre riverain Malencontreusement. Les cyprès, c'est ainsi, aiment à pouvoir étendre, A chaque nouveau printemps, leurs jeunes pousses tendres Déraisonnablement. Notre homme n'appréciait que très moyennement Cette intrusion vécue comme un envahissement Sa guerre de trente ans. Le Flamand était pingre. Payer un jardinier Pour tailler une haie chez un autre plantée Lui causait grand tourment. Je ne voulais céder. J'avais planté, soigné Arrosé et traité et taillé mon côté. A lui d'en faire autant. La fourmi, c'est connu, est grande travailleuse Et ne s'arrête pas aux querelles oiseuses Indiscutablement. La nôtre était rouge, aimait tant les cyprès Qu'à la fin de l'été, la haie fut desséchée Irrémédiablement. Moralité : La nature est cruelle et se fout des dilemmes. Tu tailles, tu tailles pas, la haie crève quand même.



Poème posté le 29/09/09


 Poète
Berna



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.