Accueil Forum Inscription/connexion
Poésie libre / Patience inextinguible
Poésie libre / Patience inextinguible
Poésie libre / Patience inextinguible

Patience inextinguible
par Jim


Depuis vingt ans déjà elle espère et attend Celui qui lui fut enlevé Cet homme enfui de l'Est et réfugié chez nous Qui lui fit découvrir l'affre de l'amour fou Et sur elle de prise aucune n'a le temps Toujours je vois son coeur levé Que ce soit par ambassades ou par maffias Elle cherche celui auquel son corps se fia Étudiante elle était Elle alla au matin En fac de Droit suivre ses cours Elle ignorait qu'au soir serait venue la fin Et il s'évanouit quand la police vint Tout était comme s'il n'avait jamais été Que vides et longs sont les jours Quand du sang les aiguilles se sont arrêtées Quand vivre se réduit à l'espoir entêté Elle est belle et brillante Elle est grande et princesse Et je l'aime comme ma soeur Comment la délivrer de sa longue détresse Elle qui de douleur ne sait d'autre caresse Sa volonté d'acier a fermé toutes portes Je connais pourtant sa douceur Cachée sous la colère qui souvent l'emporte Je ne sais l'alléger moi qui suis d'autre sorte Il fut ce slave fou romantique et voyou Rêve d'âme et de chair brisées Celui qui ne voulut jamais plier genoux Celui qui lui apprit à conjuguer le nous J'ai vu dans son sommeil son corps majestueux Par nul autre désir prisé Réclamer la venue de son ange des cieux Mais quel geste risquer autre qu'incestueux Si vous pouviez imaginer combien je l'aime Cet astre en l'infini perdu Si vous saviez que je ne sais plus grand poème Que cette vie dont le gouffre est l'unique thème Dix ans après il t'écrivit de son exil Sa lettre habille ton coeur nu Tu sais combien sont vils tous ces fiers imbéciles Qui assignent les âmes dans d'infâmes villes Où est-il parmi nous ou parti au-delà Où est ton amour mon amour Je te l'emmènerais si je le trouvais là Car heureux je serais que tu saches la joie C'était en l'an quatre vingt trois en notre France Dite douce et rose en ces jours Le mur n'avait encor cédé à ses carences Et depuis ma Princesse plus jamais ne danse. 04/11/2003



Poème posté le 27/04/04


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.