Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / SENSUALITE / Du paradis j’ai su

Thème du mois / Tous les thèmes / SENSUALITE / Du paradis j’ai su

Thème du mois / Tous les thèmes / SENSUALITE / Du paradis j’ai su

Du paradis j’ai su
par Jim


Du paradis j’ai su l’indicible houri Qui longtemps à son sein guilleret me nourrit Et du haut de ses jambes longues balançaient Ces deux globes jumeaux sur son pas cadencé J’ai été ce passant hésitant qui ne sait Où rester où aller de dedans ou dehors Bien que portes fenêtres ouvertes laissées À l’avide voleur des décors de son corps J’ai été cette pluie qui ravine le champ Soc têtu qui retourne et qui creuse la terre Convaincu qu’à fouiller surgirait le clair chant Quand la diablesse enfin livrerait ses mystères Conquérante et soumise était loi son caprice Des secrets de sa chair aie connu les délices Son sourire et ses yeux suscitaient les supplices Que son corps réclamait en plaintes non factices Elle fut ces vallons où ru creuse sillon Avant que dans sa glaise se perde au tréfonds Elle guida son prince en unique précepte Quand sa bouche royale couronna mon sceptre Quand ses seins frémissaient sous morsure des dents Que s’ouvrait sous mes doigts son sadinet fleuri Et que nous combattions en un rythme obsédant La chaleur de son corps s’éteignait dans son cri Invaincue au combat elle reprenait lutte De caresses en coups des plus doux aux plus rudes Elle était grande reine tant qu’infâme pute Pas un geste ignoré que ne nia la prude Du dormir auprès d’elle et du mourir en elle Quand partir elle dit en raison de distances Qui de ces corps à corps abaissaient la fréquence Lorsque je devins feu flamme sans étincelle Je fus laissé comme arbre veuf de ses racines En autre mort je crus sombrer en mal d’union Qu’est devenue la rose quêteuse d’épines Qui m’apprit à aimer jusqu’à la destruction.



Poème posté le 11/10/09


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.