Accueil

Création
par Didier Viaud


Je veux embrasser, ne pas me fondre (dans) les mondes, les natures, les hommes, les pluralités que l’ont dit singulières. Les événements. D’au-delà des joies, d’au-delà des souffrances, des couleurs des fils unissant en une même vision intemporelle les êtres, les êtres aux choses, les êtres et les choses à toutes dimensions et toutes les histoires. Aux temps et aux espaces. En un point – même pas une éternité - : un point. Où tout s’origine et tout se finalise. Sans fin. Où tout depuis toujours se meut, que nous devons indifférents différencier. En ce point. Où je suis et tout seul dieu et singulier. Les mots creusent le trou qu’ils cherchent à combler.

<br />
Vienne, Altwien, 16 novembre 1997 <br />


Poème posté le 01/11/09


 Poète
Didier Viaud



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.