Accueil

Modèle
par Vespertilion


Un corps sage pleure A coeur fendu escorte A cache cabrée escarpe A roue de secours corps sourd A ressac rescousse Ne longe plus les murs ! A colombe, ombre et leurre ! A devine collines Qui comptera tes os ? Saigne le silence Que ta veine enfreigne Les huis clos des costumes ! Nue la robe de ta journée Et impatiente ta sève sous l’écorce A coups rages à fleur rouge A pas qui clapent sur le pavé Regarde toi passer Au temps qui sait sereine Aux miroirs à la scène Aux velours et aux soies Comme la lumière sonne Au feu du regard qui grave exvotos Donne corps le tien ! A joie vive y aura photos…



Poème posté le 06/11/09


 Poète
Vespertilion



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.