Accueil
Poésie libre / Cassiopée
Poésie libre / Cassiopée
Poésie libre / Cassiopée

Cassiopée
par Aodren


« Je vois défiler Des filaments incandescents Qui s’échappent de leurs guenilles. Je crois qu’ils marchent sans filet, D’une insouciance presque indécente, à dire vrai… Peut-on dire des hommes qu’ils fourmillent ? A y regarder de plus près, je crois plutôt qu’ils s’éparpillent… Des initiés querelleurs qui, devenant geôliers d’une parole rare, S’abîment sur l’amer, comme une réflexion d’eux-mêmes, croient-ils, Sans savoir qu’ils ne sont qu’un bruit éphémère. Je m’appelle Cassiopée… et aussi haut qu’il m’est possible de l’être, Je constelle. L’orgueil m’a enchainée à mon propre trône, Et depuis, je trace à la craie des étalons ailés Dans l’espoir un peu flou de les chevaucher un jour en amazone… Peut-on dire des hommes qu’ils vacillent, Eux qui, libres d’agir et d’aimer ne veulent toujours pas Lever les yeux vers le ciel étoilé ? Je les regarde s’écharper Et pendant que mes chevaux s’impatientent, Leurs orages futiles creusent pourtant Des sillons indélébiles. »



Poème posté le 20/10/14


 Poète
Aodren



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.