Accueil
              
         

La déchirure
par Joelkerdraon


Les sables laissent nos brutales empreintes, nos pas dans la lumière, et nous sommes seuls. La moindre déchirure danse, s'amoindrit la vie sous les armées de sel. Dehors, sur le seuil des maisons brûlées, on attend, on imagine ces milliers de mondes perdus avec les couleurs de nos passés. On entend aussi la grande lame de fond pourtant muette qui monte dans nos gorges. Le temps déchiré abandonne les dernières troupes dans la pâle obscurité. Nous aurons rendez vous ce jour habituel avec l'ordinaire de la mort.



Poème posté le 02/12/09


 Poète
Joelkerdraon



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.