Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / PASSION / Dans les ruines de mes aieux

Thème du mois / Tous les thèmes / PASSION / Dans les ruines de mes aieux

Thème du mois / Tous les thèmes / PASSION / Dans les ruines de mes aieux

Dans les ruines de mes aieux
par Tikalo


Je me suis rendu hier Prés d’une masure d’espoir J’ai attendu le noir Pour que mon esprit soit fier Là devant quelques ruines Et son haut mur d’histoire Une porte je puis entrevoir Elle me narguait la coquine Je voulais sage l’ouvrir Passer de l’autre coté Pour voir les à cotés De cette vie sans avenir Le vent fit grincer des gongs Une silhouette sans corps Insista pour qu’en son décor Je vienne jouir de son si bon Je ne reconnus personne Tant ils n’étaient de mon temps Mais j’étais bien là présent Pour leur parler de la huronne Grossièretés j’entendis L’étranger que fais-tu là Ridicule ton habit de paria Sors de notre histoire, ô malappris! Serai-ce toi, le voleur de montre Celle de grand père perdue depuis si tant Cet Héritage de son savoir mendiant Que les âges jamais ne démontrent Alors je me suis égaré sur ma pensée A l’endroit la chambre était grande Une poutre laissait apparaitre filante Une cache que d’aucun n’eu à utiliser J’y suis à l’intérieur entrer précieusement Ô surprise, un éclat d’or se fit en mes yeux Je m’en suis approché soupçonneux Etait-ce trésor, celui de mon atermoiement Alors je l’ai ramassé avec précaution Ouvert le couvercle, et je pus lire Ce n’est précision mais il fut heure à dire Quand jour lu ne sera ce demain d’imagination J’aurais tant voulu danser en cœur Avec vous dans cette maison du sentiment J’aurais chanté comme un bon garnement Le temps de toutes vos histoires de bonheur Mais quel est ce bruit qui fait chuter mon esprit Surprise ! Le vieil album jauni à terre tomba Ce n’était plus l’heure du gousset de la fiesta Mais celle quand je vis mon présent indéfini Couché sur le rêve des ruines de mes aïeux Ils ne sont plus là pour m’offrir sentiment Mais leurs caresses sur ma pensée est événement Qui attise chaque jour ma volonté d’être surpris Par la grandeur de leur présence infinie O mes aïeux, venez mon esprit est votre ici

Que sont devenus nos ancêtres loin de nos yeux mais présents en nos coeurs couchés sur nos esprits

Poème posté le 21/01/10


 Poète
Tikalo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.