Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / ABUS / L’étranger

Thème du mois / Tous les thèmes / ABUS / L’étranger

Thème du mois / Tous les thèmes / ABUS / L’étranger

L’étranger
par Ann

Highslide JS
par Ann


Toi qui passe sur le chemin, toi l’étranger ! Mûrissant aux rais de Phœbus les blés, Ne les piétine pas et la moisson sera belle Offrant ses pétales à la brise estivale le coquelicot Ne le cueille pas, la campagne est si belle Le paysan scrute le ciel De gros nuages s’amoncellent tout vêtus de gris L’atmosphère lourde de moiteur Pèse sur l’homme de la terre Il est temps, la récolte sera bonne Les cloches du village au loin sonnent L’heure de la traite des vaches Toi qui passe sur le chemin, toi l’étranger ! Offrant à la brise de l’été ses longs cheveux blonds Ne tends pas tes mains vers l’enfant Parlant aux oiseaux, aux papillons Ne souille pas l’innocence de l’enfant - Comme vous avez une large bouche, de longs bras, une gigantesque… - Laisse tes griffures, abandonnes tes cris que j‘apprivoise ton juvénile corps De ses viles mains il arrache la jupe vermeille De sa proie étouffée Par son poids d’homme. De gros nuages se gonflent tout habillés de mort Le malheur s’abat sur le cœur du père Il est trop tard, la moisson ne sera pas Les épis pleurent leurs grains par la grêle éparpillés Il est trop tard, l’enfant du paysan n’est plus. Dans le champ ravagé Le père n’a retrouvé Qu’un pauvre coquelicot tout froissé. Dans ses grosses mains Le père sanglote son désespoir D’une vie de labeur, d’une vie en herbe Détruite par un gars venu de la ville. Les cloches du village au loin sonnent L’heure d’ensevelir la fillette.

Inspiré d'Anita "Champs de coquelicots"

Poème posté le 20/04/10


 Poète ,
 Illustrateur
Ann



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.