Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / MONUMENTS / Le visage rongé par la mer (Sur une tête de marbre)

              
Thème du mois / Tous les thèmes / MONUMENTS / Le visage rongé par la mer (Sur une tête de marbre)

         
Thème du mois / Tous les thèmes / MONUMENTS / Le visage rongé par la mer (Sur une tête de marbre)

Le visage rongé par la mer (Sur une tête de marbre)
par Dago


J'avais quitté jadis Arelate la belle Aux bords de Rhodanos aux portes de la mer Je m'en souviens d'ailleurs comme si c'était hier Ma galère a sombré j'ai coulé avec elle. Vingt siècles j'ai dormi dans les sables mouvants J'ai connu les tiédeurs de l'été, les froidures Le grouillement furtif et visqueux des silures Et le vortex puissant des flux et des courants. Le sel et le baiser acide des cliones Ont lentement rongé le marbre de ma peau Mon corps a disparu dans le brouillard de l'eau Je ne suis qu'un regard que la vie abandonne. Les siècles ont passé et pendant mon sommeil Le Rhône m'a bercé de ses chants de silence Puis on m'a remonté sous le ciel de Provence Pour trouver inchangés le ciel et le soleil. Ma cité m'apparut belle et toujours prospère Mais l'Empire n'est plus, il n'est plus d'Empereur ! J'ai découvert l'odeur et le bruit des moteurs Des costumes nouveaux, une langue étrangère. Mais je ne suis pour vous qu'un vestige lointain Que viennent contempler les enfants des écoles, Un témoin du passé, peut-être le symbole Du Temps qui passe et fuit vers un but incertain..

<br />
(Sur une tête de statue exposée au Musée d'Archéologie d'Arles)


Poème posté le 25/04/10


 Poète
Dago



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.