Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / DECHIRURE / Je voudrais tant te dire

              
Thème du mois / Tous les thèmes / DECHIRURE / Je voudrais tant te dire

         
Thème du mois / Tous les thèmes / DECHIRURE / Je voudrais tant te dire

Je voudrais tant te dire
par Clementine


Je voudrais tant te dire les silences amers, La nuit bleue esseulée qui bâille à en mourir, La glycine éclose de caresses à frémir, Mais je vague hébétée dans ce blanc cimetière. Je voudrais tant te dire la lame du souvenir, Effilé, si tranchant qu’il ruisselle des pierres Des larmes de Judas versées par toi mon père, Mais l’âme de froissure s’effrite à en gémir. Je voudrais tant te dire les pétales du vent, Corolles de tendresse en douce pâmoison Jouissant sur mon corps écrasé et dolent. Mais j’erre à en souffrir dans les ardents tisons. Je voudrais t’écrire la douleur délétère, Je voudrais tant hurler ce silence brûlant. Mais ne viennent à moi que des mots de poussière, Des lambeaux de « je t’aime » en haillons de mendiant. Je voudrais tant te dire à toi aussi ma mère « Achève mon passé! Tue cet odieux chiendent » Mais tu ne comprends pas et baise ton rosaire Et me dit « mon enfant, bénis soient les souffrants. » Je voudrais tant te dire mais à qui le dire ? A la mort peut être qui aime à en crever Et ouvre la fenêtre à l’enfance emmurée.



Poème posté le 26/04/10


 Poète
Clementine



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.