Accueil

Cher F,
par Ange


Cher F, Cet éclat de mots pour toi Ne miroitera pas comme ces flamboyants le long d’une promenade d’été Ni même comme ces volées de couleurs vivifiant tes châssis entoilés Non Car les fragments du temps Suspendus aux secondes d’une horloge trop rapide Ne me laisse que leur voler une courte fraction d’un tic tac apatride Pour t’adresser un très bref billet Cependant Je me réjouis Même furtivement et à l’occasion d’un jeu poétique De saluer le peintre Sous son regard cerclé de bleus céruléens Qui nombre de fois Me fit prendre froid Dans les courants d’air de ses ateliers Et posa quelques baisers sur mon corps dénudé Comme pour se faire pardonner Ce peintre qui fit en cascade Jaillir mes rires et séduire mes attentes Et qui débite encore Comme il a toujours su dégainer ses pinceaux Cet émailleur de vie qui Bien sournoisement Sait aussi déterrer sous l’écorce de ses peaux Quelques secrets sous le sceau Comme tu creuses tes pâtes colorées Tu as su d’un coup de maître Louvoyer pour te frayer une haie d’honneur Dans ce monde marchand Et vivre en couleur D’un éclatant talent Bien à toi Doux seigneur des couleurs …

<br />
By Ange 05/2010
<br />
(Ns sommes déjà le 29, ouf , il était temps)


Poème posté le 29/05/10


 Poète
Ange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.