Accueil
Poésie libre / La Tirade du Vin
Poésie libre / La Tirade du Vin
Poésie libre / La Tirade du Vin

La Tirade du Vin
par Maninred

Highslide JS
par Maninred


par Maninred


La Tirade du vin Ah non! C’est un peu court, il n’est pas que boisé! Ce breuvage rubis a d’autres qualités. Déjà le contenant vous invite à la fête: Chopine, carafon, dame-jeanne ou fillette. Comble du poète que le vin tonifie, Un verre à un pied, en général, ça suffit. Pourvu qu’il soit rempli souvent à discrétion Et qu’il n’ait pas de fuite, excuse du pochtron. Mais parlons de son teint qu’on appelle la robe : C’est son premier attrait pour les amateurs probes. Elle vous aguiche, la lumière l’attise, Qu’elle soit jaune paille ou bien rouge cerise. Sorti de sa bouteille encore sous le choc Le vin jouit enfin d’une licence ad hoc Il s’offre en arôme se présente en bouquet, Lorsqu’on le respire, on dit qu’il a du nez… Mais foin du roc, du cap ou de la péninsule ! Ce nez là, cher ami, n’est que le préambule. On le fait tournoyer dans le verre un instant Pour toiser son humeur, jovial ou larmoyant ? Et qu’il pleure ou qu’il rie, qu’il soit frêle ou robuste, Le vrai plaisir survient à peine on le déguste. ...D’où viens-tu galopin qui captive nos sens ? Tu es racé, charnu un rien exubérant… Es-tu vin qui pinotte ou bien un Bordelais ? Notes de réglisse… Cépage cabernet ? Un côtes du Rhône ? du rouge de Lirac ? Alors là tu m’as eu !..Coteaux de Bergerac..! Quelle que soit sa couleur, le raisin, le vignoble, La boisson de Bacchus est un nectar fort noble. Une fête sans vin n’est que fête gâchée ! Les gens sont plus sereins quand il est débouché. Il libère les mots tout autour de la table, Quand il est bu, bien sûr, de façon raisonnable. Les mets accommodés par ce divin breuvage Rendent l’ami heureux, propice aux bavardages. Celui qui n’en boit pas crée un malaise étrange, En offensant la vigne et le dieu des vendanges, Car ce fruit mordoré, cultivé avec soin, Est la boisson bénie, l'élixir du divin. Oh vous les connaisseurs, invitez ceux qui boudent A trinquer avec vous et à lever le coude ! Quant au pisse-vinaigre ou au récalcitrant, Sans savoir ce qu’il perd, restera indigent. Voilà, mon cher ami, un résumé succinct De ce que j’aurai dit à propos de nos vins. Un mot ne suffit pas à ce breuvage culte, Il pourrait s’offusquer et vous rendre l’insulte. Dans ma cave sommeille un vin dans un tonneau Dont il faut par moments compléter le niveau C’est un fait bien connu ce phénomène étrange, Le sages vous diront que c’est la part des anges… Qu’ils m’en gardent un peu: après mon grand voyage, Je serai assoiffé, la frontière passée. Ma traversée des cieux alors sera fêtée Par ce vin de bonheur, de paix et de partage.



Poème posté le 27/01/16



 Poète ,
 Illustrateur ,
 Interprète
Maninred



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)







.