Accueil Forum Inscription/connexion

Tintamarre
par Ann


N. petite ville coincée en vallée d’Avre Entre nouvelles rues prétentieuses et vieux colombages Dormait hier encore paisible et presque sage. Quelques mobylettes vrombissaient : Faut bien que jeunesse passe Et le facteur aussi Pour un recommandé ou un colis Il siffle et aussi les gendarmes - Ils connaissent les bons coins- Pour quelques anodines infractions s’alarment Faut bien que devoirs s’accomplissent Et la brouette motorisée que le balayeur municipal Sur mon trottoir abandonne Et les arroseurs de réverbères en fleurs Emplissent l’air de lancinants ronronnements Comme les chats somnolents sur mon mur Et la voix forte du voisin les samedis soir C’est la vie qui s’effiloche en bruits familiers Et le nouveau petit curé cloche sur la ville Il cloche de Mâtines en Complies Il cloche les heures et les demis Il cloche des messes auxquelles personne ne se presse De Requiem pour des morts oubliés En célébration baptismale d’enfants à naitre De bénédiction nuptiale dans les limbes En dominicales prêchant des chaises vides Personne n’y comprend rien ; La dernière bigote instruite de ces étranges sacrements Est morte l’année dernière : Paix à son Ame ! Mais il cloche et encore cloche ! Le tocsin pour nos esprits perdus, il n’ose sonner Le nouveau petit curé de N. Du clocher les pigeons décampent Et depuis longtemps du narthex, la corde a déserté Et c’est heureux ! Imaginez un peu l’usage Dont aurait pu en faire les mécréants. Mais des cloches les habitants maugréent Et du curé qui de l’aube à l’aurore cloche.

Juin 2010 – Scène de la vie courante dans la petite ville qui est la mienne<br />


Poème posté le 07/08/10


 Poète
Ann



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.