Accueil
           
       

Echo
par Salus

Highslide JS
par Mayor

huile Mayor


Echo Cherchant en vain quelque accord verlainien, J’allais le travers lent que fend l’étrave au rêve, Mais cette étrange fièvre à mon cœur le soulève Et mon sang siffle aux Océans d’où rien Ne vient que rage blanche et gouffre amer ; Rien ! Je brûlai les églises de l’ange, Et je dormis dès lors où le porc mange. Scellant ma lèvre frêle avec du fer, Muet, aimant bassesse et cécité, Et les ongles crissant cassés aux pierres Des chemins biais, las des instances fières, Elans obtus, traits sans nécessité, Tenace et terne, en ignoble ægipan, J’abandonnai ma fièvre, et puis de vivre. Le souvenir véloce de mon livre, Petit volume épais long d’un empan, Ballon d’enfant, gaz lourd du vent d’écho, Flotte ; les bras m’en tombent et les jambes : L’oubli, c’est l’hécatombe de mes iambes !



Poème posté le 06/03/16


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.