Accueil
Poésie libre / Strauss et son fleuve
Poésie libre / Strauss et son fleuve
Poésie libre / Strauss et son fleuve

Strauss et son fleuve
par Lolo


par Lolo


Délicates vagues caressant le rivage Poussées par les haut-bois et par les clarinettes Harpes graciles qui bercent les violettes Nature paisible remplie de pan d’histoire Mouvement léger et parfois, ondulatoire Cette étendue d’eau a trop connu l’esclavage Au temps où les légions périssent en succession Cent armées l’ont franchi, en main, glaive tranchant D’un mouvement, faisant gicler d’un coup le sang Jamais autant de corps coulant sous l’oppression Cette divinité placide, qui cavale, Devint le doux fils de Téthys et d’Océan Un printemps égaré s’y trempe sans raison La barque dérive loin du débarcadère Soleil ardent, brise venant de l’horizon Un aveu de toute sa puissance estivale Brusque déferlement, inondant les étangs Sans jamais s’arrêter jusqu’aux Portes de Fer Un jour où les robes étaient de crinoline Chapeaux hauts-de-forme pour la gent masculine Une valse noble fut écrite en Autriche Majestueuse, douce et, animée d’élégance Violons préférant titiller la romance Ombrelles qui évoluent selon les nuances Vienne vibre et on y danse sur la péniche Qui flotte près des galeries de bienséance Des gens amoureux y dansent avec grande aisance Cette chorégraphie rapproche leurs regards Un sourire discret, émergé du brouillard Une pensée qui leur fait perdre la cadence Mais ces beaux violons rappellent l’abstinence Ils devront valser et faire la révérence Un jeu de séduction édifié en patience Mais combien difficile devant cette audience



Poème posté le 05/04/16



 Poète ,
 Interprète
Lolo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.