Accueil

Couvaison
par Jim


Les longs soirs d’automne Laissent sur la lande L’âme et l’abandonnent Aux froids qui se tendent… Couverts et banals, Passent jours et soirs ; D’air est-ce final ? Du temps le pressoir ? Dessous la froidure, Du sang gèle l’eau, Quand sa glace dure Couve le ruisseau… Rêve de l’éveil Ne meurt en sommeil.



Poème posté le 15/10/10


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.