Accueil

Noirceurs
par Jean


La nuit est noire, Et l'eau ne l'est pas moins, Et le regard de ceux qui vont mourir, Noyés par le reproche, Que le ressac exprime Dans l'incessant ballet Des vagues mangées d'algues. Va et viens, passé saumâtre. Profonde est la douleur, Profonde est la mer froide Des tombeaux sous les flots De ceux qui furent Et ne sont plus.



Poème posté le 17/10/10


 Poète
Jean



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.