Accueil Forum Inscription/connexion

Le veuf
par Ann


C’était une vraie teigne Qu’avait pas vu un peigne Depuis des lustres Il vivait en rustre Sur la douze dans une baraque Ruiné par la vie et la traque. Pour améliorer son ordinaire Il avait monté son affaire De larcins et de récup. Les braves gens n’étaient pas dupes Quand il s’offrait pour quelques besognes On lui envoyait en représailles les cognes ; Alors il posait ses mains sales Sur les marchandises de l’étal S’égarant dans les poches de ses frusques Qui sentaient le rance et le musc. Un jour cherchant de quoi boire Il passa devant un miroir Il se rappela qu’il avait été veuf Il se fit propre comme un sou neuf Il remonta son col pour cacher sa peine Sur le talus d’en face une poignée de cyclamen Trainait là qu’il voulut faucher Pour sa disparue, il était un peu éméché C’est comme ça que sur la Nationale Il se fit culbuter, quoi de plus banal



Poème posté le 24/10/10


 Poète
Ann



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.